Crise de la quarantaine et burn out : une opportunité pour changer de vie ?

Tu as entre 35 et 50 ans, tu vis un burn out et tu as l’impression que toute ta vie se détricote sous tes yeux ? Que toutes tes certitudes volent en éclat ? Le tout accompagné par de terribles angoisses ? Bienvenu(e) dans une probable crise de la quarantaine. Mais qu’est-ce qu’au juste cette crise du milieu de vie ? Un mythe ou un passage obligatoire dans notre existence d’adulte ? Alors quand en plus un épuisement professionnel s’en mêle, comment s’en sortir ? Et si je te disais que ta crise de la quarantaine n’est pas une « crise », mais plutôt une opportunité pour changer ta vie en mieux ?

Depuis la création de mon entreprise Envol & Moi, je remarque que j’accompagne la même typologie de personnes : des femmes et des hommes, âgés entre 35 et 45 ans, avec une situation privée et professionnelle bien établie et qui, par l’impact brutal d’un burn out, se retrouvent dans une position de vie inédite. Tous leurs repères éclatent, l’avenir leur paraît incertain et ils ne se reconnaissent plus dans ce qui les définissait. Autant te dire que le choc est de taille. En fait, mes accompagné (e)s font face à la fameuse crise de la quarantaine, dite crise du milieu de vie.

Mais la crise de la quarantaine, c’est quoi au juste ?

Et non, ce n’est pas un mythe et oui, ça ne touche pas tout le monde de la même façon. Si souffler ses 40 bougies ne pose ou n’a posé aucun problème à certains d’entre nous, elle se révèle une épreuve douloureuse pour d’autres. Je sais, c’est injuste, mais je t’explique pourquoi.

En réalité, cette crise n’est pas réellement une crise. C’est une transition, un moment charnière de ton existence, tout comme l’était ton adolescence. Personne n’y échappe ! Aussi bien les femmes que les hommes, âgés entre 35 ans et 50 ans. Sa durée varie entre 2 et 10 ans. Biologiquement, les femmes seront confrontées aux premiers signes de la ménopause alors que les hommes seront titillés par le démon de midi. Mais ce serait trop simpliste et cliché d’affirmer que cette transition ne se limite qu’à des considérations biologiques.

Jusqu’à la première partie de notre vie, nous avons tous tourné notre attention sur l’extérieur. Nous avons étudié, obtenu notre diplôme, construit notre vie d’adulte. En somme, nous nous sommes concentrés sur l’acquisition d’un statut social. Vers la quarantaine jaillit alors tout un tas de questionnements. En ton for intérieur, tu ressens ce mouvement qui vient challenger toutes tes concrétisations : Tout ce que je possède me comble-t-il ? Pourquoi cette angoisse ou ce sentiment de vide soudain ? Pourquoi ai-je l’impression de n’être pas complètement accompli(e) ? Que me manque-t-il ? Te voilà en déséquilibre et un conflit apparaît entre tes schémas sociaux (ce qu’on attend de toi) et tes réelles aspirations.

« Ce qui était essentiel au matin de notre vie le semble moins dans l’après-midi de notre vie. »

Carl Jung

À ce mouvement intérieur, nous répondrons tous de différentes façons. Son intensité émotionnelle sera légère ou plutôt sévère. Par exemple, certains étoufferont ces questions qui finiront par se diluer au fil du temps. D’autres s’intéresseront davantage à leurs vies intérieures, elles seront en quête de cet aspect spirituel qui leur manque dans leur vie actuelle. D’autres encore, se sentiront submergées par cette surcharge émotionnelle et subiront une forme de résignation. Et puis, il y a celles et ceux pour qui cette prise de conscience n’arrivera que par un fort évènement déclencheur. Dans ces derniers cas, ce passage du milieu de vie se transformera en véritable crise existentielle.

Les déclencheurs de la crise de la quarantaine.

La crise de la quarantaine se manifeste dans de nombreux cas dans des situations conflictuelles ou par des évènements déclencheurs inattendus et brutaux. Sans surprise, le burn out entre dans cette catégorie, mais il n’est pas le seul.

  • Une maladie
  • Le décès d’un être cher
  • Une rupture sentimentale
  • Des problèmes de couple
  • Un échec professionnel (un licenciement, une mise au placard…)
  • Un stress important (harcèlement, épuisement professionnel, agression)
  • Le corps qui vieillit et qui change (ménopause, calvitie, arthrose…)
  • Les enfants qui grandissent et prennent leur envol (syndrome du nid vide…)

sont autant d’éléments détonateurs qui convertiront cette phase de mutations profondes de vie en crise identitaire et existentielle.

Comment savoir si je suis en pleine crise de la quarantaine ? Quels sont ses signes ?

Comme dit plus haut, la crise de la quarantaine se manifeste par cet appel intérieur accompagné par des angoisses existentielles et de profondes remises en question.

Voici les signes les plus fréquents :

  • Remise en question de son couple, de son travail
  • Sentiment d’insatisfaction de sa vie « Je ne me sens pas accompli(e) »
  • Peur de vieillir, du temps qui passe trop vite
  • Remise en question de la première partie de sa vie « Et maintenant, je fais quoi des années qui me restent ? »
  • Impression d’avoir raté sa vie
  • Sentiment de résignation, d’impuissance
  • Ruminations, épuisement sévère
  • Perte de sens
  • Irritabilité accrue
  • Comportement très critique envers toi et les autres
  • Perte de confiance et estime de toi
  • Tristesse, regrets, mal-être, passage à vide

Crise de la quarantaine et burn out : comment s’en sortir

 Il serait tentant de penser que fuir cette situation en recherchant des solutions à l’extérieur effaceront ta crise, comme : changer de job, de pays, de partenaire, etc. Si tes angoisses existentielles seront atténuées par ces réponses court-termistes, attends-toi à ce qu’elles reviennent de plus belle à moyen terme !

 Au-delà du choc de cette crise existentielle, au-delà du profond mal-être qu’elle occasionne, ce séisme de la quarantaine et ton burn out veulent te dire quelque chose : qu’il est grand temps de t’écouter et de laisser exprimer ton véritable « moi » !

Voici comment tu peux répondre à ce message :

  • Accepter que tu passes par une phase de résistance à cet appel et à la peur de perdre ton ancien « moi »
  • Après cette phase de déni, accepter ce qui t’arrive, accepter toutes ces questions, accepter que ton corps change, que tu ne sois plus la même personne
  • Prendre du temps pour toi
  • Trouver les questions à toutes ces questions en réalisant un travail sur toi
  • Ne pas hésiter à te faire accompagner par des professionnels (psy, coach) dans ton travail d’introspection pour t’aligner avec la véritable personne que tu es. Pour un complément d’infos, je t’invite à lire l’article « Se réaligner après un burn out, ça veut dire quoi? »

Au fond, une crise de la quarantaine couplée à un burn out signifie avant tout que tu es à un carrefour de ta vie. Derrière tous les désagréments de la situation se cache une opportunité pour construire une nouvelle vie alignée et en phase par rapport à tes aspirations et à tes valeurs. C’est l’occasion de revenir aux choses essentielles à tes yeux et redonner du sens à ton existence. «Quelle trace je veux laisser ? », « Qu’est-ce que je veux transmettre ? », « Quelle est la nouvelle vie professionnelle et privée que je veux mener ? », « Comment je veux vivre ma relation aux autres? », etc. sont des questions légitimes qui te mèneront sur ta voie. Bien sûr, y répondre te bousculera, ce sera inquiétant et loin d’être une sinécure. Mais petit à petit, l’ombre laissera place à la lumière, tu découvriras tes propres règles, tu t’autoriseras à être « toi » et tu deviendras ce à quoi tu aspirais. La récompense de tout ce cheminement est de taille: tu te sentiras enfin plein(e) et intègre ; et je sais de quoi je parle ! Avec ma propre expérience du burn out, je suis passée par là et crois-moi maintenant pour rien au monde je ne reviendrai en arrière.

En attendant, prends soin de toi, bonne route, et pour te sentir moins seule dans cette traversée, tu es la/le bienvenu(e) à rejoindre mon groupe Facebook dans lequel tu seras en contact avec d’autres personnes en pleine transition!

Cet article t’a plu ? Tu souhaites recevoir plus de conseils pour rebondir vers ta vie professionnelle avec plus de plaisir et d’équilibre? Télécharge alors mon guide gratuit « les 5 étapes clés pour rebondir après un burn out » et reçois tous mes futurs articles !

Catherine PY – Coach en alignement professionnel – Experte des situations de burn out.

Psychologue du travail de formation, j’ai exercé pendant 20 ans la fonction de Responsable Ressources Humaines en entreprise avant de connaitre un burn out qui a « changé ma vie en mieux ».

Aujourd’hui entrepreneure épanouie, j’ai créé Envol et Moi pour vous aider à surmonter cette épreuve et vous aider à rebondir vers votre votre 2ème vie professionnelle avec plaisir, envie et équilibre de vie.

J’interviens également en entreprise pour sensibiliser les salariés à la question du burn out et accompagner les salariés concernés.

7 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer7