Comment savoir si l’entrepreneuriat est la bonne solution pour toi ?

1 décembre 2022

Après ton burn out, tu n’as plus envie de cette vie de salariat. Tu rêverais de te mettre à ton compte et d’exercer une activité dans laquelle tu t’éclates et où tu puisses te sentir libre et épanouie. Oui mais voilà, tu n’as jamais été entrepreneur, et tu ne sais pas comment être sûre que ce statut d’entrepreneur est pour toi ? Comment savoir si l’entrepreneuriat est la bonne solution pour toi ?

Mon expérience

Honnêtement, je n’ai jamais pensé, ni rêvé de devenir entrepreneur un jour. C’est mon burn out qui m’a mise sur cette voie et sans lui, je ne l’aurai jamais fait. J’avais beaucoup d’idées préconçues sur l’entrepreneuriat que je voyais comme un sacerdoce.

En vérité, j’étais faite pour ça et je ne le savais pas !

Alors quels critères peuvent t’aider à trouver ta réponse ? A partir de mon expérience, je vais tenter de t’aider à la trouver.

L’envie d’avoir envie

Je ne vais pas te chanter la chanson, mais pour répondre à la question : Est-ce que tu es faites pour ça ? Je crois que le point de départ se trouve dans ta motivation, ton désir d’entreprendre et du pourquoi tu veux le faire ?

Et là, Le traumatisme du burn out peut te servir.

Pourquoi ?

Parce qu’il te donne une motivation : Ne pas retourner au salariat ! Ne pas revenir à ta vie d’avant ! Et ça, crois-moi, c’est une belle motivation (en tous cas, moi elle me motive beaucoup !).

C’est une motivation qui peut te donner des ailes, de la force, de la résilience et de la persévérance. Et de tout cela, tu en auras grandement besoin dans ton aventure entrepreneuriale.

Bien sûr, l’envie ne suffit pas. Il te faudra aussi trouver la bonne activité qui te motive suffisamment sur le long terme (à ce sujet tu peux lire mon article « Comment trouver son projet d’activité ? ») et apprendre ton nouveau métier de chef d’entreprise et les techniques qui vont avec. Mais la motivation est un point clé de ta réussite !

Accepter d’être aidée

Si tu n’as jamais été entrepreneur, si tu n’es pas entourée d’autres entrepreneurs, alors il te faudra admettre que tu ne sais pas comment t’y prendre et accepter d’aller chercher de l’aide pour bien mener ta reconversion vers l’entrepreneuriat.

Je discute trop souvent avec des personnes qui se contentent d’une formation sur leur nouveau métier et d’une formation en comptabilité et hop c’est parti !

C’est une erreur. Ce n’est absolument pas suffisant.

Comment définir une offre, un positionnement, une stratégie de communication pour te rendre visible, un modèle économique ?

Comment construire un site web pour qu’il attire à toi tes clients ? Comment t’organiser pour gérer ton entreprise et ne pas t’épuiser ?

Tout ça tu ne le sais pas et si tu décides de passer ton temps sur Youtube pour trouver des réponses, tu vas y passer beaucoup de temps !

Donc si tu fais partie des personnes qui n’aiment pas demander d’aide et qui pensent qu’elles peuvent sans sortir seules, l’entrepreneuriat n’est peut-être pas pour toi. Il faut reconnaitre ses faiblesses, et accepter d’investir dans des mentors qui peuvent t’aider. C’est une condition selon moi pour réussir.

De la résilience

Oui de la résilience, il t’en faudra une bonne dose. Cette capacité à dépasser les difficultés, à ne pas sombrer dans des ruminations d’auto-flagellation dès que quelque chose ne se passe pas comme tu l’avais prévu.

Soit on gagne, soit on apprend

Si ça n’a pas marché, il faut savoir analyser pourquoi, recommencer, ajuster ou se faire aider d’un coach pour ouvrir de nouvelles perspectives que tu n’arrives pas à voir.

Si à la moindre difficulté, tu es du genre à pleurer sur ton sort, et à te dire que « tu n’y arriveras jamais », « que tu es trop nulle », tu vas vite tomber en dépression !

Mais un état d’esprit, cela se travaille. Moi-même, j’ai beaucoup travaillé sur mon mental, mon « mindset » pour réussir à tenir sur la durée et faire face aux imprévus et aux difficultés.

Si tu aimes travailler sur toi, le développement personnel, alors sans doute que tu as des atouts pour réussir dans cette voie de l’entrepreneuriat ! Et cette voie te fera énormément grandir et évoluer.

Travailler en autonomie

Oui il te faudra travailler sur ton projet et en toute autonomie. Être capable de t’auto-motiver pour avancer, pour construire ton offre, l’écrire, la rendre visible, apprendre à utiliser les réseaux sociaux etc.

Il y a beaucoup de choses à faire pour créer son activité, beaucoup de choses à apprendre. Si tu aimes apprendre, si tu n’as pas peur de te lancer dans des choses que tu ne connais pas, que tu aimes découvrir, c’est tout bon !

Tu auras besoin d’énergie pour faire tout ça. Si tu es suffisamment motivée par ton projet, tu seras nourrie par ces apprentissages et l’auto-motivation sera présente.

Si tu sais travailler seule, te débrouiller, chercher, demander quand tu coinces, alors tu devrais être capable de t’en sortir 😉

Un minimum de sécurité

Je pense aussi que pour pouvoir se lancer dans l’entrepreneuriat sereinement, il est important de pouvoir se sentir en sécurité. Sécurité financière notamment. Débuter en fin d’allocation chômage, avec une maison à payer et 2 enfants à nourrir si tu es maman solo, c’est chaud.

Avoir des économies, ou un conjoint qui a une rémunération stable, des personnes de ta famille qui te soutiennent, des amis pour t’encourager, c’est l’idéal.

Partir sans aucune sécurité te mettra dans une angoisse et une peur du manque qui ne sera pas une énergie constructive pour débuter à ton compte.

 

L’entrepreneuriat c’est être responsable de sa vie. C’est avoir le comportement qui va avec : être responsable, cela signifie savoir chercher et trouver les solutions pour résoudre les situations qui s’offrent à toi.

Alors si tu as vraiment envie de vivre ce statut d’entrepreneur, un projet qui te booste pleinement, que tu acceptes d’être aidée pour apprendre ce que tu ne sais pas, que tu sais te remettre en question, analyser tes échecs et tes erreurs, que tu sais travailler seule et que tu as suffisamment de sécurité affective et financière pour partir, moi je dis : C’est tout bon !

Le reste tu l’apprendras sur le chemin.

Et qui ne tente rien n’a rien ! SI tu n’essaies pas, tu ne sauras jamais si l’entrepreneuriat est pour toi ou non !

Quoi qu’il arrive, même si tout ne se termine pas comme tu l’avais rêvé, tu auras appris, tu auras gagné de la confiance en toi, et de nouvelles portes s’ouvriront grâce à cette expérience. Alors qu’est-ce que tu as à perdre à essayer ?

Est ce que tu te retrouves dans ces critères ?

Cet article t’a plu? Tu souhaites recevoir plus de conseils pour t’envoler vers ta vie professionnelle avec plus de plaisir et d’équilibre? Télécharge mon guide gratuit « les 8 étapes clés pour réussir sa reconversion professionnelle vers l’entrepreneuriat après un burn out » et reçois tous mes futurs articles!

Catherine Py

Catherine Py

Coach "Déclencheuse de nouvelles vies"– Experte des transitions de vie après un burn out.

Psychologue du travail de formation, j’ai exercé pendant 20 ans la fonction de Responsable Ressources Humaines en entreprise avant de connaitre un burn out qui a « changé ma vie en mieux ».

Entrepreneur depuis 2018, j’ai créé Envol et Moi pour aider les personnes qui ont traversé un burn out et qui sont décidées à s’orienter vers l’entrepreneuriat, à lever leurs blocages pour s’envoler vers leur 2ème vie avec plaisir, envie et équilibre. 

J’interviens également en entreprise pour sensibiliser les salariés à la question du burn out et accompagner les salariés concernés.

GRATUIT !

Les 8 étapes clés pour réussir sa reconversion professionnelle vers l’entrepreneuriat après un burn out

Complète ton adresse
et reçois-le par mail !

Entrepreneuriat 8 étapes

« (Nécessaire) » indique les champs nécessaires

Nom(Nécessaire)
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Sur le même sujet…

Mon Bilan de 2022 : Une put*in d’année !

Mon Bilan de 2022 : Une put*in d’année !

Nous sommes le 30 décembre 2022. L’heure du bilan. C’est de mon van, au bord des falaises de L’Algarve au Portugal que je l’écris. C’est un bon endroit pour faire le bilan de cette année 2022, non ?...

lire plus