Un burn out est douloureux. Il marque souvent un tournant dans nos vies. Beaucoup vous diront qu’ils se sont retrouvés, « réalignés » après cette expérience. C’est d’ailleurs mon expérience personnelle. Alors, qu’est-ce que cela signifie ?

Un burn out n’arrive jamais par hasard.

Bien sûr, il est lié à des causes extérieures : le contexte de travail, le management, la charge, vos relations de travail…

Mais il trouve aussi sa source dans des éléments personnels.

Pourquoi ?

Le burn out est la rencontre entre une personnalité et un contexte.

De mon expérience de coach et mentor en transition professionnelle post burn out, et suite à la centaine de personnes que j’ai pu accompagner dans ce cadre, je peux affirmer que le burn out est la conséquence d’une blessure d’enfance que le contexte professionnel, est venu réveiller. Comme une blessure cicatrisée, la peau est lisse mais il reste une marque, un endroit où la peau est plus fragile, plus sensible. C’est comme si l’on était venu gratter juste à cet endroit-là, là où cela fait mal.

Identifier cette blessure et comprendre comment et pourquoi le contexte professionnel est venu la réveiller, c’est répondre à la question : « pourquoi MOI je suis tombé(é) et pas les autres ? ». Tout simplement parce que les autres, vos collègues, ceux qui étaient pourtant dans la même situation que vous, n’ont pas les mêmes blessures, et pas les mêmes cicatrices. Ils n’ont pas les mêmes sensibilités, fragilités que vous. On est tous différents.

La source : les blessures de l’âme

Ces blessures, que certains appellent « les blessures de l’âme », sont souvent inconscientes.

L’enfant que vous étiez a vécu des évènements qui l’ont blessé, meurtri et dont il a appris à se protéger. Oh, je ne suis pas en train de dire qu’il faut avoir vécu une enfance difficile pour faire un burn out ! Tout le monde a des blessures de l’âme ! Que cela soit de la jalousie ressentie vis-à-vis d’un frère ou d’une sœur, que cela soit la frustration ressentie face à un parent peu démonstratif de son amour, ou le sentiment de solitude d’un enfant unique par exemple. Chaque histoire est différente, mais l’enfant que vous étiez et qui avait un « cœur pur » et une psychologie qui ne lui permettait pas encore de « prendre de la distance », d’analyser le pourquoi du comment des choses » et qui ne demandait que l’amour de ses parents, a forcément ressenti des frustrations. Ce sont ces frustrations qui ont causé ces blessures de l’âme.

Pour se protéger, éviter de ressentir ces frustrations, l’enfant que vous étiez a appris à mettre en place des « stratégies défensives ».

C’est par exemple l’enfant qui comprend que lorsqu’il se montre docile et obéissant vis-à-vis de ses parents, il obtient en réponse des marques d’affectation, de l’attention, des félicitations. Pour recevoir plus d’amour, il accentue ce comportement, cette stratégie, pour ne pas ressentir de frustration.

Ces stratégies défensives, vont petit à petit venir construire la personnalité. Je l’appellerai plutôt « personnage », car oui, c’est comme si vous aviez depuis tout(e) petit(e), appris à jouer un rôle de composition : ce qu’il était « bon » de jouer pour être aimé(e), apprécié(e), être reconnu(e) comme une personne « de valeur » par votre entourage. Cela construit « votre personnalité », vous avez l’impression d’avoir toujours été comme ça. En réalité, bien sûr il y a de vous, mais il y aussi beaucoup de construction : vous portez un masque tellement collé à votre visage que vous ne le ressentez même plus ! il vous colle à la peau !

S’ajoute à cela, vos expériences de vie, votre éducation, l’ambiance familiale dans laquelle vous avez vécu. Toutes ces expériences vont construire votre représentation du monde : vos croyances desquelles vous allez définir « ce qui est bien », ce qui « n’est pas bien », « comment vous devez être et comment vous devez vous comporter », « ce que les autres attendent de vous » etc.

Tout cela est une construction de votre esprit.

Votre Être véritable : votre vrai MOI

Au fond de tout cela, se cache l’Être véritable que vous êtes. Ceux qui ont une approche spirituelle, parleront de votre essence, de votre âme, qui elle, est pure et s’est vue petit à petit recouvrir de toutes ces couches d’expériences de vie. Imaginez le cœur d’un oignon et toutes ses couches de pelures !

Ce qu’il faut comprendre c’est que l’on peut pendant de nombreuses années, « jouer un rôle » qui ne correspond pas du tout à l’Être véritable que nous sommes. Et on peut parfois jouer ce rôle pendant de nombreuses années, en ayant le sentiment que tout va bien, que tout est normal, qu’on est dans la « bonne voie ». Alors qu’en réalité, cela ne correspond pas véritablement à nos aspirations profondes, à qui et comment on aimerait être.

Ce que j’observe aujourd’hui à travers mes accompagnements, c’est que le contexte qui vous a mené au burn out est bien souvent venu « tirer » sur l’élastique : il vous a poussé « à jouer votre rôle » à son paroxysme, jusqu’à ce que la distance avec votre Être véritable (votre essence / votre âme), ne puisse plus le supporter. Et en dernier recours, c’est votre corps qui a lâché pour vous envoyer un dernier message : « Écoute-toi », « sois qui tu es ».

Se remettre d’un burn out est un processus de transformation personnelle

Quand on tombe en burn out, on n’a bien évidemment pas conscience de tout cela. La première réaction est de se sentir fautif, coupable. « On n’a pas tenu le coup », « on n’a pas été à la hauteur » etc. On est perdu, triste et bien sûr, épuisé moralement et physiquement.

Se remettre d’un burn out, c’est donc un processus. Un processus de transformation personnelle.

–       Au début, on a simplement besoin de repos.

–       Puis d’introspection, de questionnement pour comprendre et se retrouver. Être capable de « déshabiller » l’oignon pour retrouver qui on est vraiment et ce qui nous fait vibrer. C’est un moment où l’on peut se sentir « en décalage » avec les autres. On ne pense plus tout à fait comme avant, on a une perception de soi, du monde, des priorités, qui change. Et cela peut être inconfortable.

–       Vient ensuite la phase d’acceptation : il faut se sentir capable d’assumer qui l’on est, et le faire entendre et comprendre à son entourage. S’assumer tel que l’on est (ou tel que l’on est devenu(e)) sans avoir peur du regard ou du jugement des autres. Il y a ceux qui vous suivront et ceux qui vous jugeront ou nous vous comprendrons plus. Des relations se distendent, voire s’arrêtent. C’est aussi inconfortable, mais c’est pour un mieux ensuite.

–       Ensuite, il s’agit de remettre en cohérence son environnement, ses relations et bien sûr son activité professionnelle avec cette nouvelle réalité, ce nouveau MOI que l’on assume pleinement, convaincu que c’est en l’écoutant et en lui laissant la place que l’on trouvera l’équilibre et l’épanouissement.

Se « réaligner » après un burn out c’est donc tout ça.

C’est apprendre à mieux se connaitre, à identifier ses blessures qui ont progressivement construit « notre personnage » pour revenir à ce que nous sommes vraiment au fond de nous. C’est comprendre son « désir d’âme », ce qui nous fait vibrer, ce dont on a besoin. C’est l’accepter et l’assumer et ensuite agir pour remettre de la cohérence entre votre Être véritable et votre environnement personnel et professionnel.

C’est un processus parfois long, mais tellement salvateur et bénéfique pour votre épanouissement personnel.

Alors bonne route à ceux qui sont sur ce chemin…

Dans le forfait Équilibre, je vous accompagne sur ce chemin et vous aide à mieux vous connaître, identifier vos blessures, comprendre votre burn out et définir le projet professionnel qui vous permettra de retrouver l’équilibre et l’épanouissement.

Cet article vous a plu ? Inscrivez-vous et recevez mon guide gratuit « les 5 étapes clés pour rebondir après un burn out » et tous mes futurs articles ! 

Catherine PY – Coach en transitions professionnelles – Experte des situations de burn out. 

Psychologue du travail, j’ai exercé pendant une vingtaine d’années la fonction de Responsable Ressources Humaines en entreprise avant mon burn out. Je me consacre aujourd’hui à l’accompagnement des personnes en burn out avec Envol & Moi, tout simplement parce que je me suis rendue compte à quel point nous nous retrouvions seul pour rebondir professionnellement après cet évènement. Je vous propose de bénéficier de mon expérience professionnelle et personnelle pour vous aider à changer votre vie en mieux et rebondir. 

J’interviens également en entreprise pour sensibiliser les salariés à la question du burn out et accompagner les salariés concernés.

 

 

 

121 Partages
Partagez6
Partagez
Tweetez
Enregistrer115