Il y encore à peu près 2 ans, j’étais encore salariée. Je n’ai peut-être jamais eu de chance, mais toutes les boites où j’ai travaillé n’avaient pas la clim.

Nous sommes en pleine canicule au moment où je vous écris, et je vous avoue que j’ai une pensée pour tous mes anciens collègues qui sont en train de « sécher sur place » à leur bureau !

Pourquoi je vous raconte ça ?

Parce que, pour tout vous dire, ce week-end j’étais invitée à un mariage. Super soirée, super week-end on a dansé sur le dancefloor toute la nuit, rigolé comme des folles dans des parties endiablées de « ni oui ni non » (c’est notre jeu favori :-D) Cela fait un bien fou !

Bon, ça c’est pour le côté sympa. Le côté moins sympa, c’est qu’à 46 ans, quand vous forcez un peu sur la bête une soirée, votre corps vous rappelle que vous n’avez plus 20 ans ^^^ !

Donc lundi, j’étais un peu en mode zombie… je l’avoue…

Ma meilleure amie m’envoie un sms le lundi matin à 8h00 « j’veux pas y aller !!!, je suis trop fatiguée !!! ». Je me mets à sa place et franchement, je ne l’envie pas…

Alors vous savez quoi ? Et bien j’ai demandé à ma boss si je pouvais prendre ma journée, elle a dit oui ! Et comme la boss c’est moi, on n’en a pas parlé bien longtemps !

Alors hier je me suis occupée de ma maison, je me suis baignée dans ma piscine (une petite, hors sol, hein…), j’ai été promené mon chien dans la forêt pendant que les températures étaient encore tenables, et puis j’ai finalement décidé d’aller faire un peu de shopping dans la galerie commerciale climatisée…
Mon chéri est rentré vers 17h30. On a papoté un peu et comme les températures étaient plus soft, on s’est mis à jardiner un parterre de fleurs ensemble, puis on s’est offert un petit apéro au bord de la piscine et on a fini en beauté avec un bon petit barbecue.

Bref, une belle journée…

Et honnêtement toute la journée je me suis dit à quel point j’aimais ma vie de maintenant.

Pour rien au monde je ne regrette ma vie de salariée, et franchement, j’ai même un peu de pitié pour tous ces gens qui ont dû aller bosser dans un bureau à 40° (ou faire semblant parce que tout le monde sait bien qu’avec ce temps là on n’est pas très productif…). Cela me rappelle une des pires expériences de ma vie de Responsable Ressources Humaines : le jour où l’inspection du travail a débarqué pour un contrôle des conditions de travail en pleine canicule et je la voyais relever des températures à plus de 45° pour les ouvriers. Des moments, où on n’est pas très fière d’être cadre de Direction, je vous le dis… ☹

Bref, j’entends d’ici les mauvaises langues qui disent « elle ne va pas tarder à manger la grenouille si elle prend une journée dès qu’il fait chaud ! ».
C’est pas faux, sauf que c’est pas vrai ! 😊

Pour tout vous dire, depuis que je suis à mon compte je suis d’une discipline de fer : levée tous les matins à 7h, et je commence ma journée de travail à 9h. Le soir j’ai même souvent du mal à m’arrêter de travailler, tellement j’aimerai faire plus de choses, avancer plus vite, créer des nouveaux articles, services etc.

Et oui parce que l’on ne se refait pas voyez-vous ! En tant qu’ex burnoutée, je suis restée une femme engagée et très impliquée. Je crois tout simplement que j’aime le travail ou plus exactement j’aime m’accomplir dans mon travail. Et lorsque l’on travaille pour soi, pour une cause qui vous parle, en faisant ce que vous aimez faire, et bien forcément, il faut parfois contenir ses vieux démons et savoir s’astreindre à des horaires raisonnables…

Devenir entrepreneur après un burn out, beaucoup en rêvent : c’est la liberté ! mais il faut prendre des précautions pour ne pas se « burnouter soi-même » !

Cela peut paraître dingue, mais j’ai presque eu du mal à ne pas travailler hier. J’ai toujours un peu mauvaise conscience. Et puis finalement je me suis dit que j’avais bien travaillé, que je l’avais méritée cette journée. Je n’ai pris que 2 semaines de vacances depuis le début de l’année, j’ai déjà dépassé mes objectifs de chiffres d’affaires pour ma 2ème année d’exercice, et le mois de juin a été très rempli et soutenu.

J’apprends tous les jours dans ma nouvelle vie. Et ce que j’essaie d’apprendre aujourd’hui c’est la gratitude. La gratitude envers moi-même. Et vous savez quoi ? Ce n’est pas si simple !
Comme si je n’en n’avais jamais assez, comme s’il fallait que je fasse toujours plus. Bref, j’arrive rarement à me satisfaire de ce que j’ai obtenu, de ce que j’ai réalisé. Je vois toujours ce qu’il me reste à faire, et je garde toujours en tête mon objectif qui est bien plus ambitieux que ce que j’ai réalisé pour le moment. Le côté positif c’est que je suis toujours au taquet, mais l’inconvénient c’est que je suis parfois un peu trop dure avec moi-même.

Alors j’apprends… j’apprends à me satisfaire de ce que j’ai réalisé, et à remercier la vie de ce qu’elle m’apporte. J’apprends à respirer aussi, c’est bête, mais je fonctionnais beaucoup en « apnée » avant. J’ai appris les bienfaits d’une respiration profonde et en conscience sur le mental. J’ai appris le pouvoir des croyances sur notre énergie. J’ai appris à me détacher de la peur de manquer qui me terrorisait à mes débuts d’entrepreneurs. J’ai appris à vivre pour me faire plaisir avant tout et à me rendre compte que c’est en suivant ce chemin que je trouverai mon bonheur.

J’apprends tous les jours, et tous les jours je pense que je suis de plus en plus heureuse.

Vous aussi vous pourriez apprendre.
Faire rimer travail avec plaisir, liberté et aisance financière, c’est possible. En tous cas moi j’y crois ! Est-ce parce que j’y crois que c’est possible ? Il y a sans doute de ça. Qu’est ce qui vous empêcherait d’y croire vous aussi ?

Si vous pensez que vous avez assez donné à ces entreprises pour des jobs qui finalement ne vous épanouissaient pas ou qui vous ont pressés comme des citrons, il est peut-être temps de profiter de ce temps de coupure que vous permet votre burn out pour construire votre vie de demain, et la changer en mieux… ?

Alors si vous commenciez à faire le point sur vous-même, pour identifier vos talents et le proposer à ceux qui en ont besoin ?

Aristote dit « Là où vos talents rencontrent les besoins du monde, là se trouve votre vocation »

Je peux vous y aider…

Alors, on commence quand ??

Je vous invite à prendre rendez-vous avec moi pour qu’on en parle ensemble : cliquez ici !

A bientôt !

Cet article vous a plu ? Partagez-le et inscrivez-vous à ma newsletter pour recevoir mon guide gratuit « les 5 étapes clés pour rebondir après un burn out » et tous mes futurs articles ! 

Catherine PY – Conseils et accompagnement des transitions professionnelles -Formatrice et coach – Spécialisée Burn out.

Psychologue du travail, j’ai exercé pendant une vingtaine d’années la fonction de Responsable Ressources Humaines en entreprise avant mon burn out. J’ai décidé de me consacrer aujourd’hui à l’accompagnement des personnes en burn out en créant Envol & Moi, tout simplement parce que je me suis rendue compte à quel point nous nous retrouvions seul pour rebondir professionnellement après cet évènement. Je vous propose de bénéficier de mon expérience professionnelle et personnelle pour vous aider à changer votre vie en mieux et rebondir. 

J’interviens également en entreprise pour sensibiliser les salariés à la question du burn out et accompagner les salariés concernés.

Guide 5 etapes clés pour rebondir après un burn out

Recevez le guide "les 5 étapes clés pour rebondir après un burn out"

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez des articles et conseils pour rebondir après votre burn out.

Vous êtes inscrit à la newsletter d'Envol & Moi ! Vous allez recevoir un email pour télécharger le guide. Merci et à bientôt !

189 Partages
Partagez88
Partagez
Tweetez
Enregistrer101