Et oui ça y est c’est la rentrée ! Fini les vacances, le bon temps au bord de la playa, les apéros…

Comme je le disais dans un précédent article, être en burn out pendant les vacances d’été, c’est plus facile à vivre : Et oui : finalement, les autres sont en congés, nous en arrêt de travail ou en inactivité, on ne fait pas la différence et tout le monde profite du temps de farniente. On se sent moins seul et on partage de bons moments avec sa tribu.

Je me rappelle que la rentrée avait été pour moi une période un peu douloureuse. Tout le monde se prépare à reprendre, prépare ses affaires. Si vous avez des enfants, vous avez préparé le nouveau cartable et le nouveau dressing de vos enfants. Et puis…d’un coup, tout le monde part travailler ou à l’école et… pas vous….

Vous, vous embrassez tout le monde le matin en leur souhaitant une bonne journée et beaucoup de courage pour affronter cette reprise, vous fermez la porte, et puis… c’est le silence ! Coup de blues assuré !

Les journées sont aussi plus maussades et prêtes moins aux belles ballades en forêt et au farniente sur la terrasse, les journées plus courtes…

On se sent forcément déphasé(e), en dehors du jeu, de côté, à l’écart, seul(e) au monde, pas normal(e), un(e) paria de société… bref ! Arrêtons les frais ! Comment mieux vivre cette période « de rentrée » quand on est en burn out ?

Changer d’angle de vue

Cela parait bête à dire, mais nos souffrances viennent de nos pensées. Ces pensées produisent des émotions (dans ce cas, désagréables). Une façon de mieux vivre cette période est de s’efforcer à changer d’angle de vue : changer ses pensées pour modifier ses émotions en émotions positives.

Je vous aide un peu…

Combien de fois avez-vous été dans la situation de votre conjoint(e) / ami(e) après vos vacances d’été ? J’imagine que vous avez quelques années de vie professionnelle derrière vous ! Est-ce que vous étiez comme un gamin de 5 ans à l’idée de retrouver ses copains à l’école ? Non ! ça m’étonnerait !

La plupart d’entre nous, le dimanche soir avant la rentrée, on est nostalgique de ces vacances qui sont passées trop vites, de ces bons moments en famille partagés, de ces temps de « rien » qui nous ont fait tellement de bien au corps et à l’esprit.
Combien de salariés qui reprennent le travail, rêverait de pouvoir avoir droit à une « prolongation » de vacances ? Je vous laisse faire le compte parmi les personnes de votre entourage !

Eux, vous envieraient de pouvoir continuer à profiter du temps pour vous, alors ne faites pas le Caliméro, personne ne comprendrait. Au lieu de ça, réfléchissez à tous les avantages de la situation, de tout ce que vous allez avoir le temps de faire en étant à la maison (ou de ne pas faire d’ailleurs !), de l’aspect agréable d’être enfin seul, pour faire ce que vous voulez, comme vous le voulez, en toute tranquillité, sans personne pour vous déranger.

Ne voyez pas cette période d’inactivité après votre burn out comme un « punition », une « injustice », mais comme une opportunité, un avantage que les autres n’ont pas. Vous allez voir : ça marche !

Prenez soin de votre tribu

Vous avez du temps, vous n’avez pas de contrainte. Votre priorité c’est bien souvent le bonheur de votre famille (conjoint(e), avec ou sans enfant). Profitez de votre arrêt de travail / période d’inactivité suite à votre burn out pour les chouchouter.

Vous pouvez leur préparer des bons petits plats, des gâteaux par exemple. Ils seront ravis de rentrer le soir et de sentir une bonne odeur de cuisine ! Personnellement je n’ai jamais autant cuisiné qu’à cette période pour le plus grand plaisir de mon mari ! 😊

Profitez-en pour passer du temps avec eux, de parler avec eux, de leur demander comment s’est passé leur journée, d’être attentionné(e) vis-à-vis d’eux. Ils apprécieront et cela renforcera encore plus les liens et la complicité. L’ambiance à la maison sera plus zen, car vous n’êtes pas dans la course, vous êtes posé(e), à l’écoute.

Appelez vos amis, vos parents, bref, les gens qui comptent pour vous et demandez-leur de leurs nouvelles. Moi qui ne suis pas du tout téléphone et qui suis bien connue pour appeler que très rarement mes amis (et oui, personne n’est parfait !), je me souviens que dans cette période, j’avais l’esprit libre, léger et j’étais très heureuse de le faire et je sentais que cela leur faisait plaisir.

Ces petits plaisirs nous nourrissent et nous donnent de l’énergie. Ils sont simples, mais le bonheur, c’est aussi simple que ça non ?

Lorsque l’on est dans la vie active, on n’a souvent que peu de temps pour faire tout ça, en tout cas, de le faire bien. Je veux dire par là que nous sommes forcément plus disponibles pour les autres car nous ne sommes pas pris dans les obligations, le stress du quotidien. C’est un atout qu’il faut savoir apprécier et dont il faut profiter !

Faites-vous plaisir

Ok la cuisine, les coups de téléphone c’est bien, mais ça ne rempli pas une journée me direz-vous !

Pour occuper vos journées, vous allez pouvoir réfléchir à ce qui vous ferait plaisir : quelles activités pourriez-vous faire avec plaisir et qui ne soient pas non plus trop fatigantes (je vous rappelle que vous devez vous reposer !).

C’est souvent à ce moment que l’on renoue avec des vieilles passions ou de vieux rêves enfouis que l’on n’a jamais eu le temps de faire.

Moi j’avais toujours eu le rêve d’apprendre à jouer de la guitare, mais je n’avais jamais le temps. Pour progresser il faut jouer tous les jours et au début, ce que l’on gratouille n’est pas très agréable à l’oreille de ceux qui sont dans la maison, alors mieux vaut être seule pour faire ses premiers pas !

Une amie m’a gentiment prêtée sa guitare, j’ai acheté une méthode sur internet et j’ai passé des heures et des heures à apprendre les accords, regarder les vidéos YouTube, m’entrainer, m’amuser à composer des petites mélodies, inventer des paroles. Je pouvais y passer des après midi entières et j’ai adoré ça !

Pour vous cela sera peut-être le dessin, la peinture, la poterie, la couture, le bricolage, le jardinage, l’écriture… bref, à chacun de trouver son bonheur.

L’intérêt aussi de ces activités, c’est qu’elles contribuent à la convalescence de notre cerveau après notre burn out : on apprend, on doit mémoriser des informations à la hauteur de ce que l’on est capable de faire, on doit faire preuve d’attention, de concentration. On se fixe des objectifs que l’on atteint progressivement, et cela nous réjouit et nous redonne confiance. L’important c’est que l’on progresse dans le plaisir, et cela change tout. On ne voit pas le temps passer et en plus on a des choses à raconter ou à montrer à sa tribu le soir dont on est fier !

Que du plus !

Reposez-vous

Je le rappelai plus haut, mais après un burn out, vous êtes aussi là pour vous reposer.
Ne lésinez pas sur les siestes ! profitez-en ! Votre corps en a besoin. Et même si vous dormez 2h ou 3h tous les après midi ce n’est pas grave ! Ecoutez votre corps. Si vous dormez encore autant c’est que vous en avez besoin, et ce serait contre-productif de lutter contre.

Vous avez envie de ne rien faire ? De regarder des séries débiles à la télé ? Et bien faites-le tout simplement.
Vous avez envie de lire, tranquillement installé(e) dans votre canapé ou votre transat, faites-le !

C’est un temps de repos, vous êtes en train de vous recharger les batteries et le repos est indispensable pour aller mieux.

Si vous suivez tous ces conseils, vous verrez que vous finirez par y prendre gout et vivrez très bien cette période.
Pour ma part, c’est un peu surprenant peut être à lire, mais je crois que cela a été un des meilleurs moments de ma vie. La seule fois ou je n’avais pas de contrainte, pas de date de retour au travail en tête et où je faisais tout ce qui me faisait plaisir. Je n’ai jamais été plus ouverte aux autres qu’à ce moment-là. Vous voyez, un mal pour un bien…

Quand vous serez prêt(e), commencer à penser à l’après

Une fois que vous aurez suffisamment profité de cette période, et que vous aurez retrouvé l’énergie, c’est là le bon moment pour penser à l’après : à votre retour à la vie active.

C’est le moment de se poser les bonnes questions : Ai-je envie d’y retourner ? Mon travail me plait-il toujours ? Dois-je changer d’employeur et chercher autre chose ? De quoi ai-je envie vraiment ? A quoi j’aimerai que ma vie ressemble dorénavant et comment m’y prendre ?

Bien sûr, je vous recommande d’être accompagné dans cette réflexion parce que c’est difficile de structurer les choses et d’avancer concrètement seul(e). On fait face à ses peurs (de manquer, de ne pas réussir etc.) et la petite voix de la raison a tendance à nous dire : « allez ma vieille ! Prends sur toi et retournes bosser comme tout le monde ! ».

Mais le burn out vous a fait toucher du doigt la « vraie vie », il vous a rappeler vos priorités. Vous avez pris conscience que cette vie de fou à courir partout sans avoir le temps de profiter des gens que vous aimez et des petits plaisirs de la vie, ce n’était pas la vie dont vous rêviez.

Alors, si vous ressentez le besoin d’avancer vers une vie professionnelle plus libre, plus respectueuse de votre équilibre de vie, plus épanouissante aussi, je vous invite à me contacter en cliquant ici pour en parler ensemble et je vous guiderai sur ce chemin 😉

Bonne rentrée à vous ! 😉

Cet article vous a plu ? Partagez-le et inscrivez-vous à ma newsletter pour recevoir mon guide gratuit « les 5 étapes clés pour rebondir après un burn out » et tous mes futurs articles ! 

Catherine PY – Conseils et accompagnement des transitions professionnelles -Formatrice et coach – Spécialisée Burn out.

Psychologue du travail, j’ai exercé pendant une vingtaine d’années la fonction de Responsable Ressources Humaines en entreprise avant mon burn out. J’ai décidé de me consacrer aujourd’hui à l’accompagnement des personnes en burn out en créant Envol & Moi, tout simplement parce que je me suis rendue compte à quel point nous nous retrouvions seul pour rebondir professionnellement après cet évènement. Je vous propose de bénéficier de mon expérience professionnelle et personnelle pour vous aider à changer votre vie en mieux et rebondir. 

J’interviens également en entreprise pour sensibiliser les salariés à la question du burn out et accompagner les salariés concernés.

Guide 5 etapes clés pour rebondir après un burn out

Recevez le guide "les 5 étapes clés pour rebondir après un burn out"

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez des articles et conseils pour rebondir après votre burn out.

Vous êtes inscrit à la newsletter d'Envol & Moi ! Vous allez recevoir un email pour télécharger le guide. Merci et à bientôt !

44 Partages
Partagez37
Partagez
Tweetez
Enregistrer7