Bien souvent, lorsque l’on a traversé un burn out, cela signifie, que, d’une manière ou d’une autre, on n’a pas su prendre soin de soi. Soit parce que l’on n’a pas appris à s’aimer, soit parce que l’on pense que les autres, et le bien-être des autres, compte plus que le sien.

Ce n’est pas toujours quelque chose de tout à fait conscient. Mais l’introspection que nous amène à avoir la période de repos et de repli sur soi suite au burn out, nous amène assez souvent à cette conclusion : « je ne sais pas m’occuper de moi ».

Pour ma part, j’ai toujours cru m’aimer. En réalité c’est complètement faux, et j’apprends aujourd’hui à m’aimer davantage, à me respecter davantage, à prendre soin de moi, et je peux vous dire que c’est un réel apprentissage !

Pourquoi est-ce que je dis que je n’ai jamais su prendre soin de moi ?

Travailler sans compter ses heures, ne plus s’autoriser à faire autre chose que le travail, ne même plus se rendre compte que ce que l’on fait tous les jours, on le fait à l’encontre de nous-même et de nos envies : c’est ce que j’ai fait pendant des années !

Aujourd’hui j’ai compris quel rythme était le bon pour moi, de quoi j’avais besoin pour me sentir en équilibre et me faire plaisir. Mais je dois encore combattre contre moi-même pour m’autoriser à me faire plaisir : arrêter de travailler ou de forcer lorsque je me sens trop fatiguée, ne plus accepter des missions qui ne me plaisent pas simplement pour « faire plaisir à l’autre », « être aimée » ou pour que l’on me trouve « sympa ».

Oser uniquement être dans le « flow », en dépit des conséquences. Le burn out m’aura appris à ne plus faire semblant. Lorsque je fais semblant, je sens que mon corps s’épuise, qu’il m’envoie des signaux pour me dire « tu n’es pas là où tu devrais être », « tu te forces ».

Et après un burn out, notre corps est bien plus sensible à ces dépenses d’énergies « contre nature » et je l’en remercie ! J’ai appris à l’écouter pour conserver mon énergie. Je sais aujourd’hui que pour être en énergie, je dois être dans le plaisir, et dans mon rythme. Peu importe si cela plait ou non. C’est moi et uniquement moi qui décide. J’assume les conséquences. J’ose être qui je suis.

Être dans l’instant présent

Pour réussir cela, j’ai appris.

Cela ne s’est pas fait du jour au lendemain.

D’abord j’ai eu très peur : « Et si je quitte mon emploi ? qu’est-ce qu’il va se passer ? Comment je vais vivre ? Comment je vais m’en sortir financièrement ? Est-ce que je suis encore capable de travailler ? ». Bref, toutes ces questions que nous nous posons tous.

Cette angoisse a été terrible au début. Je n’en dormais plus la nuit, tellement j’avais peur pour demain. J’imaginais le pire des scénarios.

Il m’a fallu apprendre à être et à rester dans « l’ici et maintenant » et cesser de me projeter sur l’avenir.

L’avenir est ce que j’en ferai aujourd’hui. Rien ne sert de se plaindre de ce qui est passé, rien ne sert d’avoir peur pour un demain qui n’existe pas encore.

Regardez ce que vous avez là maintenant :

  • Êtes-vous en bonne santé ?
  • Vos proches et les gens que vous aimez sont-ils en bonne santé ?
  • Avez-vous un toit, un chez vous ?
  • Avez-vous de quoi manger tous les jours à votre faim ?

Si la réponse est oui à toutes ces questions, alors, là maintenant, tout va bien.

Restez dans l’instant présent, et appréciez ce que vous avez, là, maintenant puisque là, maintenant, tout va bien.

Apprendre à se faire confiance

L’avenir est ce que vous en ferez aujourd’hui. Alors plutôt que de vous morfondre en pensant au pire des scénarios, à être paralysé par la peur et l’angoisse sur ce qui pourrait arriver demain, posez-vous les questions suivantes :

  • Qu’est-ce que je veux pour demain ?
  • Quelle vie je veux avoir ?
  • Qu’est-ce que je peux faire là, maintenant, pour m’en approcher ?
  • Quel tout petit pas, aussi simple soit-il, est ce que je peux faire pour me mettre sur ce chemin ?

Être dans l’action, permet d’éviter de cogiter, de ruminer et cela permet aussi de retrouver de la confiance. En faisant, on crée des opportunités, on ouvre des portes qui nous font avancer.

Vous vous adapterez sur le chemin. Vous vous êtes toujours adapté. Repensez aux pires périodes de votre vie, aux épreuves que vous avez traversées. Vous vous en êtes sorti non ? Vous vous êtes adapté, plus ou moins facilement, mais vous l’avez fait. Pourquoi est-ce que cela serait différent demain ? Demain, vous vous adapterez aussi. Faites-vous confiance !

Quand j’ai compris ça, j’ai réussi à vivre bien plus sereinement. Je me suis rendue compte que je devais me faire confiance, puisque jusqu’à présent, en réalité, je m’en étais toujours bien sortie, malgré les difficultés. Il fallait que je m’autorise à me dire : « si cela tourne mal, je saurai trouver les moyens pour m’en sortir ». Et j’ai constaté aussi, que, lorsque l’on se fait du bien, lorsque l’on fait ce qui est juste pour nous, et bien en réalité, les choses se passent finalement bien souvent très bien, mieux que ce que l’on avait imaginé dans nos scénarios catastrophes, et ce, contre toute attente.

Alors faites-vous confiance…

Apprendre à s’aimer

Apprendre à s’aimer, c’est s’autoriser à se donner de la valeur. Et lorsque l’on a entre les mains quelque chose auquel on tient : on en prend soin, on investit sur lui. On fait en sorte qu’il reste beau, ou mieux, on cherche à l’embellir.

Cela parait bête et simple, mais ça aussi je l’ai appris.

J’ai entrepris un accompagnement pour prendre soin de moi avec une naturopathe (aujourd’hui ma partenaire Nathaly d’Aroma Coach) Je me suis mise à faire du sport régulièrement pour prendre soin de mon corps. J’ai changé mon alimentation. J’ai pris soin de la « machine », ce corps que j’avais tant oublié.

Je me suis intéressée et formée à la psychologie positive, au développement personnel pour continuer à « m’éveiller » intellectuellement.

J’ai osé investir dans des coachings pour réussir ce que j’avais envie d’entreprendre avec Envol & Moi.

Je pense avoir dépensé plus de 10 000€ sur moi depuis mon burn out, et je continue encore à le faire. Et cet investissement a été rentabilisé, en bien être d’une part, mais financièrement aussi.

J’ai compris qu’il fallait que j’investisse sur moi, que je le méritais, et que cela me rendait « meilleure » et plus heureuse et alignée avec ce que j’ai envie d’être.

Investir sur vous : vous êtes ce qui comptez le plus !

Si vous n’êtes pas prêt à investir sur vous, c’est que vous ne vous aimez pas suffisamment, que vous ne vous respectez pas suffisamment pour « en valoir la peine ».

Si vous pensez encore, que ce n’est pas le bon moment, que c’est prendre le risque d’investir à perte, que cet argent servira pour autre chose de plus important (une voiture, des travaux, des vacances, les études des enfants…), que vous pourriez trouver quelque chose de gratuit pour vous en sortir… La vérité c’est que vous ne vous aimez pas encore assez pour prendre soin de vous. Que vous ne vous aimez pas suffisamment pour investir sur vous.

Vous devez investir sur vous. Si vous ne changez rien, le résultat ne changera pas. 

Investir sur vous, c’est vous faire confiance, vous mettre sur le chemin de la vie que vous rêvez d’avoir. C’est une décision. C’est en réalité bien souvent une question de priorité et de valeur que l’on s’accorde.

Alors, je vous pose ces questions :

  • Est-ce important pour vous aujourd’hui de trouver une activité professionnelle qui contribue à votre épanouissement personnel et professionnel demain ?
  • Est-ce que vous êtes prêt à vous faire confiance et à vous aimer suffisamment pour vous occuper de vous et investir dans votre futur ?

Quel choix allez-vous faire ? Investir sur vous ou simplement attendre des jours meilleurs ?

Si vous avez envie de sauter le pas, de changer votre vie en mieux, alors contactez-moi pour que l’on en parle ensemble 😉

Cet article vous a plu ? Inscrivez-vous et recevez mon guide gratuit « les 5 étapes clés pour rebondir après un burn out » et tous mes futurs articles ! 

Catherine PY – Conseils et accompagnement des transitions professionnelles -Formatrice et coach – Spécialisée Burn out.

Psychologue du travail, j’ai exercé pendant une vingtaine d’années la fonction de Responsable Ressources Humaines en entreprise avant mon burn out. J’ai décidé de me consacrer aujourd’hui à l’accompagnement des personnes en burn out en créant Envol & Moi, tout simplement parce que je me suis rendue compte à quel point nous nous retrouvions seul pour rebondir professionnellement après cet évènement. Je vous propose de bénéficier de mon expérience professionnelle et personnelle pour vous aider à changer votre vie en mieux et rebondir. 

J’interviens également en entreprise pour sensibiliser les salariés à la question du burn out et accompagner les salariés concernés.

 

75 Partages
Partagez52
Partagez
Tweetez
Enregistrer23